Travail en équipe : Avis d’Abdelhai Lazrak, DG de Capital Services

Blog-Image-09
« Construire un bon esprit d’équipe est un travail de tous les jours. »

Il est vrai que les nouvelles exigences du monde du travail poussent les travailleurs à être plus individualistes et cela peut se manifester par un manque de collaboration et de communication et parfois même par de mauvais comportements.
L’entreprise est un champ de compétition où la quête du pouvoir est quasi permanente, pas uniquement au niveau des promotions mais aussi des responsabilités, des salaires ou autres. En somme, la défense des intérêts personnels l’emporte souvent sur la dynamique de groupe. Dans ces conditions, il devient difficile de relever les défis, même les moins significatifs.

Quand on parle d’esprit d’équipe, je pense souvent à la devise des mousquetaires, «tous pour un et un pour tous», et je me dis qu’il n’existe pas de recette toute faite pour assurer la cohésion d’un groupe. Toute entreprise se doit de créer elle-même les conditions nécessaires pour que la motivation existe et se maintienne. A commencer par mettre en place un système d’écoute permanent. Pour être motivé, il faut aussi avoir des objectifs clairs et se sentir capable de les atteindre. Une équipe bien informée de ce qui se passe dans son service, son département ou l’entreprise acquiert généralement le sens du partage et se représente mieux les voies collaboratives lui permettant de réaliser ses objectifs.

Le savant équilibre entre le rapport du manager avec l’individu, d’une part, et le rapport avec le groupe, d’autre part, procure également une bonne immunisation contre les mauvais comportements. Je le constate très souvent lorsqu’on audite les entreprises.
On doit de même éviter que la routine s’installe. En effet, les entreprises qui réussissent sont celles qui sont capables d’insuffler une dynamique en lançant de temps en temps des projets novateurs ou des projets défis. Ces défis permettent de galvaniser les troupes, à condition que la réussite des projets soit clairement associée à une récompense.

Chez nous, par exemple, on intervient essentiellement dans le domaine du recouvrement et j’insiste principalement pour qu’il y ait un partage régulier des dossiers à traiter. Comme nous sommes une petite équipe, je recommande à chacun d’aider son collègue en difficulté pour faire avancer les dossiers. En cas de chevauchement sur un dossier, je prends la situation en main pour éviter les conflits.
C’est pourquoi je trouve que la création d’un bon esprit d’équipe est quelque chose qu’on ne peut externaliser. C’est un travail de proximité et de tous les jours. N’oublions pas de mettre de l’ambiance car un bon environnement de travail aide les individus à accomplir convenablement leur travail.